Actualités

 

26 janvier 2016

Alors que la campagne de mesures se termine, un important épisode de poussières s'installe à M'bour.
Dans la nuit du 25 janvier au 26 janvier, l'AOD avait une valeur de 1.4.
Quelques cirrus sont détectés derrière les poussières
.

 
Image SEVIRI - 25/01/2016 - 16h                             Image SEVIRI - 26/01/2016 - 9h15

Suivez l'évolution de l'évènement atmospérique en temps réel ici: http://nascube.univ-lille1.fr/cgi-bin/NAS3_v2.cgi

 


9 décembre 2015

Les équipes scientifiques ont terminé l'installation du FTIR (Spectromètre IR haute résolution spectrale) sur la plateforme de mesures.

 
© LOA - L. Blarel

 


8 décembre 2015

AOT 0.45 stable, peu de vent.
Une quantité importante de poussière marron s'est récemment déposée sur les instruments.

Le LIDAR-vent a été réinstallé sur la plateforme de mesures.
Voici ci-après les AOT de début décembre à M'Bour:
 

                                                                                                                   © LOA - L. Blarel

 

Carte des feux de forêts obtenue grace aux données du satellite MODIS:

 


5 novembre 2015

A la recherche des sources d'aérosols organiques et chlorés détectés par les instruments: Véronique Riffault part sur les routes accompagnée de Sila le chauffeur de l'IRD.
Plusieurs pistes sont envisagées : le trafic diesel, le fumage du poisson, la fabrication de farine de poissons, et enfin le brûlage de déchets.
 

  

   

© SAGE - V. Riffault

 


4 novembre 2015

C'est reparti à M'Bour pour la deuxième phase de la campagne. La phase d’hivernage se termine. Véronique Riffault et Emanuel Tison du laboratoire SAGE sont arrivés sur place et ont déjà remis en marche une grande partie des instruments de mesures : Analyseur de particules submicroniques non-réfractaires (ACSM), Aethalomètre, Analyseur de CO2 gazeux, Analyseur de poussières PM1 (TEOM-FDMS), Compteur de particules et Néphélomètre (PM1).
Ils préparent actuellement les instruments à l’arrivée massive de particules de suie.

 
© SAGE - V. Riffault


30 avril 2015

Vidéo réalisée à partir des archives du projet NASCube (L. Gonzalez. C. Deroo)
Retour sur les évènements de poussières qui se sont succédés à M'Bour entre le 7 et le 12 avril 2015, depuis l'espace.

 

© Louis Gonzalez


25 avril 2015

Toute l'équipe scientifique est maintenant de retour en France. 


20 avril 2015

Préparation à l'hivernage. Une caisse a été installée autour du Lidar Cimel pour chauffer en permanence l'instrument à 30 °C et éviter ainsi la condensation du telescope.
Au dessus de la caisse, une vitre anti reflexion laisse passer le faisceau vert du Lidar.

   
Sur le toit de l'IRD-MBour © LOA - R. Loisil


17 avril 2015

Journée fraiche à M'Bour aujourd'hui. La brise de mer a soufflé toute la journée, faisant chuter la température à 22°C.

Le taux d'humidité à la station météo donnait plus de 83%. L'humidité s'est même infiltrée dans la pièce du Lidar LILAS, affectant ainsi les données entre 4h et 6h

L'épaisseur optique est restée constante tout au long de la journée: 1,2
Au matin, une couche d'aérosols à 200m d'altitude était détectée (voir la figure ci-après). Le signal à 532 nm était nettement plus important que d'habitude alors que le signal "depolar" non.
L'équipe suppose donc qu'il s'agit d'un retour des poussières par la brise de mer. Information à vérifier avec les données complémentaires.

 


13 avril 2015

Une arrivée massive de poussières était attendue à M'Bour. Effectivement, l'épaisseur optique a atteint 1,4 à 18h.


   

Photo du ciel à 19h - © Labex CaPPA - A. Burlet-Parendel


12 avril 2015

Des journalistes à l'IRD M'Bour ! Afin de sensibiliser la population locale aux activités scientifiques en cours, des journalistes de la RDV sont venus sur le site à M'Bour. Date de diffusion de l'interview encore inconnue.

   
Interview sur la plateforme de mesures © Labex CaPPA - R. Loisil

 


11 avril 2015

Didier Tanré a présenté les activités du Labex CaPPA et la campagne de mesures SHADOW aux étudiants de AIMS-Sénégal (African Institute of Mathematical Sciences).
L'IRD a ensuite ouvert ses portes pour une présentation grand public des activités scientifiques menées et une visite de la plateforme de mesures.
En parallèle, un autre évènement de poussière est survenu. L'épaisseur optique était proche de 2.
L'air était frais, l'équipe suppose donc qu'il s'agit d'un retour des poussières du 10 avril par la brise de mer. Information à vérifier avec les données du LIDAR vent.

   
Séminaire à AIMS, journée portes ouvertes IRD - visite du toit © Labex CaPPA - A. Burlet-Parendel & R. Loisil


10 avril 2015

En plein évènement de poussières, les scientifiques décident d'équiper l'avion de 3 appareils de mesures: photomètre PLASMA (comme les vols précédents), Mini-WRAS (Wide Range Aerosol Spectrometeret impacteur.

Le photomètre PLASMA mesure l'épaisseur optique. Le mini-WRAS mesure la concentration des particules en fonction de leur taille. Enfin l'impacteur prélève sur des filtres les particules en fonction de leur taille.
L'avion prélèvera donc les particules aux 3 paliers: 3000m, 2000m puis 1000m d'altitude.

Epaisseur optique mesurée à 16h: env 1,5

   
Planification du vol et vue de l'avion depuis l'aérodrome de M'Bour © Labex CaPPA - A. Burlet-Parendel


9 avril 2015

Un évènement de poussières désertiques est en cours à M'Bour. L'équipe scientifique sur place se mobilise. Les instruments sont prêts à collecter les données.

  
Vues depuis le toit de l'Observatoire de l'IRD M'Bour à 18h © Labex CaPPA - A. Burlet-Parendel


2 avril 2015

Après augmentations de l'épaisseur optique (AOT) les 30 et 31 mars après-midi, l'équipe scientifique a mesuré des concentrations stables ces 2 derniers jours: 1er et 2 avril. Ces deux cas sont très utiles pour tester les contraintes temporelle du chargement des aérosols dans l'atmosphère et pour modelliser le transport des aérosols.
l'air était chaud et très sec, le "RH" a atteint 6% !

L'équipe scientifique a également mesuré l'installation de la brise de mer pendant l'évènement de poussière, suivie du vent de Nord et de la poursuite du transport des poussières. Les données recueillies par le LIDAR vent fourniront des informations complémentaires uniques.

    
Exemple des données générées par le LIDAR vent le 25 mars 2015 - © Labex CaPPA - P. Augustin


31 mars 2015

Cet après-midi, un match opposant la brise de mer et le vent d'Est, a eu lieu (entre 15:48 et 16:55 UTC): le vent d'Est s'oppose à la brise de mer qui essaye de se propager vers la terre. 


1er avril

Photos du photomètre solaire et du photomètre lunaire pendant l'épisode de poussières. La ressemblance soleil-lune est troublante.

  
© Labex CaPPA - B. Torres

 


30 mars 2015

L'évènement de poussière perd aujourd'hui de son intensité.
Epaisseur optique (Aerosol Optical Thickness) ~0.5 le matin,  ~ 0.7 en début d'après-midi.
L'épaisseur optique a donc diminuée de moitié en comparaison avec la journée précédente.
Le vol du photomètre PLASMA s'est terminé avant l'arrivée de la brise de mer.

 


29 mars 2015

Un évènement de poussières désertiques se produit actuellement à M'Bour: ciel jaune-blanc, beaucoup de vent, poussières se déposant un peu partout sur les instruments. L'équipe scientifique actuellement sur place l'attendait. Deux vols du photomètre aéroporté PLASMA ont été programmés au cours du week-end. Des prélèvements sont opérés. Tous les instruments fonctionnent et collectent activement les données. Les poussières sont transportées dans une couche basse de l'atmosphère: des conditions idéales pour combiner les mesures au sol et de télédétection.

Informations diverses:
Température extérieure: 38°C
RH = 8%
AOT (440nm) entre 1 et 1,3

   
Vol Plasma entre le ciel bleu et la couche d'aérosols - © Labex CaPPA - B. Torres 


16 mars 2015

Le photomètre PLASMA a effectué son premier vol fixé sur un ULM !
PLASMA est maintenant intégré électriquement dans le tableau de bord. Un simple interrupteur lance la manipulation et l'acquisition des données.
 

Tableau de bord                                   Le photomètre PLASMA fixé sur le toit de l'ULM                                   

© Labex CaPPA - L. Blarel                    © Labex CaPPA - L. Blarel        
 
 
"Nous n'avons pas volé à plus de 1800m car nous étions en vol de test et nous n'avions pas de transcodeur pour voler au delà de 1000m. Ce point sera normalement résolu pour les prochains vols. A défaut d'avoir eu le retour en AOT (demonstrat) du profil voici les données brutes (CN) (0-1800m et 1800-0m)."
 
Luc Blarel, LOA
 
 
 
 
 
 

11 mars 2015

La première partie de l'équipe scientifique est arrivée sur place et a déjà presque terminé la première phase d’installation: déballage, menuiserie, perçage,…
L’ensemble des équipements sera bientôt opérationnel, prêt à recueillir les premières données.
Il y a un peu de poussière en suspension:
mardi 9 mars: AOD (532 nm) = 0.55, 
mercredi 10 mars: AOD (532 nm) = 0.49

 
Arrivée de l'équipe scientifique              Installation des instruments                    Préparation de l'installation de PLASMA
© Labex CaPPA - P. Goloub                   © Labex CaPPA - P. Goloub                      © LOA - P. Goloub
 
 
 

27 février 2015

Un bel évènement de poussières est en cours à Dakar.
AOD=1,3
Voici l'image MSG/SEVIRI prise vers 13h30.                        Voici l'image prise par EOSDIS.

  

 


24 février 2015
Tout le matériel est arrivé à l'IRD-Sénégal (M'Bour)

© IRD
 

03 février 2015
Départ du matériel pour la campagne SHADOW-2 coordonnée par le LOA dans le cadre du Labex CaPPA.
 
© Labex CaPPA - T. Podvin