Groupe de travail 4

Détermination des sources et des précurseurs d’aérosols à partir d’une modélisation inverse utilisant les observations spatiales.
Evolution des propriétés optiques au cours du transport

Objectifs
Développement de modèles inverses du transport des aérosols pour retrouver, à l’échelle planétaire, les sources d'aérosols troposphériques à l'aide de données satellitaires
Etudes en cours
  • Les mesures de l'instrument POLDER/PARASOL (spectrales, directionnelles et de polarisation) étant supérieures au nombre d’inconnues, cela nous permet d’appliquer des méthodes d’optimisation statistiques et de retrouver simultanément les propriétés de la surface et de l’atmosphère, ainsi que des informations sur la taille, la forme, l'absorption et la composition (indice de réfraction) de l’aérosol
  • L'algorithme a été appliqué à deux mois d'observations PARASOL au-dessus de zones de ~ 600 × 600 km. Les cartes montrent une bonne cohérence spatiale de l'épaisseur optique, présentent très peu de bruit à haute fréquence et sont comparables aux observations faites au sol par AERONET